Comment la littérature représente-t-elle les îles, quelles fonctions leur assigne-t-elle et qui sont les individus qui donnent corps à ces récits, à des moments précis de leur histoire ? Tour à tour, à l’Institut français de Maurice, (IFM) le vendredi 23 février 2018, autour d’une journée d’études intitulée ‘Le dialogue des îles’, organisée par l’Université de Maurice (UoM) et Sorbonne Université, en partenariat avec l’IFM, quatre intervenants, chargés de cours, ont articulé leurs propos autour de ces questions : les Dr Sonia Dosoruth et Bruno Cunniah, de l’UoM, et le Dr Neelam Pirbhai-Jetha.

 

Sous le titre ‘L’altérité à l’interne et l’espace insulaire : étude de quelques récits de voyages non-fictionnels sur l’île Maurice (1810-1900)’, le Dr Neelam Pirbhai-Jetha, de l’Université des Mascareignes, analyse la représentation de l’Autre, plus précisément l’altérité à l’interne, ou ce que Dan Bar- on appelle « the Internal Other », dans les récits de voyageurs européens connus tels que Mark Twain et Charles Darwin et d’autres moins connus. Son travail est divisé en deux parties majeures. Dans la première, elle parle de l’Autre qui est d’origine européenne et évoque les tensions entre les Anglais et Français sur l’île. Les voyageurs tels que Twain, par exemple, critiquent le manque d’éducation des habitants de l’île. “ Most of them have never been out of the island, and haven’t read much or studied much, and they think the world consists of three principal countries – Judaea, France, and Mauritius; so they are very proud of belonging to one of the three grand divisions of the globe. They think that Russia and Germany are in England, and that England does not amount too much. They have heard vaguely about the United States and the equator, but they think both of them are monarchies”.

 

De plus, les voyageurs européens tentent de représenter l’île comme un espace exotique. Cette partie du texte de Neelam Pirbhai-Jetha ne manque pas de rappeler la profonde analyse à laquelle se livre Edward Said dans son essai monumental intitulé ‘L’Orientalisme’, où l’universitaire palestino-américain dépeint la vision occidentale du Moyen-Orient telle qu’elle apparaissait à l’époque de l’invasion de l’Égypte par les troupes françaises de Napoléon Bonaparte.

Media Room

Journée d’études à l’IFM – Le dialogue des îles et la littérature : mode d’emploi

< Back to media room
Journée d’études à l’IFM – Le dialogue des îles et la littérature : mode d’emploi

10 March 2018


Comment la littérature représente-t-elle les îles, quelles fonctions leur assigne-t-elle et qui sont les individus qui donnent corps à ces récits, à des moments précis de leur histoire ? Tour à tour, à l’Institut français de Maurice, (IFM) le vendredi 23 février 2018, autour d’une journée d’études intitulée ‘Le dialogue des îles’, organisée par l’Université de Maurice (UoM) et Sorbonne Université, en partenariat avec l’IFM, quatre intervenants, chargés de cours, ont articulé leurs propos autour de ces questions : les Dr Sonia Dosoruth et Bruno Cunniah, de l’UoM, et le Dr Neelam Pirbhai-Jetha.

 

Sous le titre ‘L’altérité à l’interne et l’espace insulaire : étude de quelques récits de voyages non-fictionnels sur l’île Maurice (1810-1900)’, le Dr Neelam Pirbhai-Jetha, de l’Université des Mascareignes, analyse la représentation de l’Autre, plus précisément l’altérité à l’interne, ou ce que Dan Bar- on appelle « the Internal Other », dans les récits de voyageurs européens connus tels que Mark Twain et Charles Darwin et d’autres moins connus. Son travail est divisé en deux parties majeures. Dans la première, elle parle de l’Autre qui est d’origine européenne et évoque les tensions entre les Anglais et Français sur l’île. Les voyageurs tels que Twain, par exemple, critiquent le manque d’éducation des habitants de l’île. “ Most of them have never been out of the island, and haven’t read much or studied much, and they think the world consists of three principal countries – Judaea, France, and Mauritius; so they are very proud of belonging to one of the three grand divisions of the globe. They think that Russia and Germany are in England, and that England does not amount too much. They have heard vaguely about the United States and the equator, but they think both of them are monarchies”.

 

De plus, les voyageurs européens tentent de représenter l’île comme un espace exotique. Cette partie du texte de Neelam Pirbhai-Jetha ne manque pas de rappeler la profonde analyse à laquelle se livre Edward Said dans son essai monumental intitulé ‘L’Orientalisme’, où l’universitaire palestino-américain dépeint la vision occidentale du Moyen-Orient telle qu’elle apparaissait à l’époque de l’invasion de l’Égypte par les troupes françaises de Napoléon Bonaparte.